Intranet Pro
  Plan Local d´Urbanisme  
  Démarches d´urbanisme  
  Les grands projets urbains  
  Le logement à Saint Gilles  
  L´habitat durable  
  Stationnement  
 
LES GRANDS PROJETS URBAINS Taille du texte  Télécharger la page en pdf
 Extension et requalification du centre-ville

 ZAC de l´Ile des Bois

 ZAC de la Forge



 Construction de la nouvelle mairie
L’esquisse d’aménagement du centre bourg prévoit l’édification d’une nouvelle mairie sous maîtrise d’œuvre communale.
À cet effet, un concours de maîtrise d’œuvre a été organisé, sous la forme d’un concours restreint de niveau esquisse plus pour la conception et la réalisation de la mairie.

Un avis de concours a été publié dans le Ouest-France des 17 et 18 septembre 2011, dans le BOAMP et au JOUE (avis transmis le 14 septembre 2011).

La date limite de réception des candidatures était fixée au 26 octobre 2011 à 12 heures.
Le jury de concours était constitué de membres désignés en son sein par le conseil municipal (Monsieur le Maire-Président, Messieurs Bressieux, Etesse, Bourel, Thebault, Mme Ernoult) et de membres nommés par Monsieur le Maire (Monsieur Chapuis - urbanisme, Messieurs Evellin et Raux – architectes, Madame Coquard – architecte désignée par le Conseil de l’Ordre, Monsieur Le Lez-maire de Breteil, Monsieur Briant - DGS de Mordelles). Ont été invités également, avec voix consultative, Monsieur le Comptable public, Monsieur le Directeur Départemental de la DDCCRF, le DGS et le responsable des services techniques de Saint-Gilles.

Lors de sa première réunion du 16 novembre 2011, le jury a examiné les 94 candidatures réceptionnées dans les délais et a proposé d’admettre à concourir trois candidats :
Atelier LOYER Architectes,
Jean-François GOLHEN Architecte,
DLW Architectes.

Ces trois candidats ont remis leur projet pour le 13 janvier 2012 à 12 heures.
Le jury s’est réuni le 19 janvier 2012 et a classé les trois projets (sous anonymat).
Les trois projets ont ensuite été présentés au conseil municipal, toujours anonymement, le 7 février 2012.

Le projet C a été retenu ; Le jury s’est de nouveau réuni le 20 février 2012 pour lever l’anonymat ; le classement était le suivant :
- Projet C (DLW Architectes SARL)
- Projet A (Atelier LOYER Architectes)
- Projet B (Jean-François GOLHEN)

A la demande du jury, des précisions ont été obtenues du cabinet DLW Architectes concernant l’organisation des éléments de mission, la ventilation des honoraires et leur montant.

Le conseil municipal dans sa séance du 29 mai 2012 a désigné DLW Architectes SARL comme maître d’œuvre pour la construction de la nouvelle mairie, conjointement aux sociétés EGIS et Ouest Coordination en fonction de leur spécialisation.

Le cabinet d’architecte va maintenant établir le projet et déposer le permis de construire.

Le transfert de la Poste est maintenant réalisé, permettant la déconstruction du Foyer rural nécessaire à la réalisation de la nouvelle mairie.

 Centre bourg : réunion publique du 28 avril 2011
Salle comble pour la réunion publique sur la restructuration du centre-bourg

Une concertation exemplaire
Cette réunion publique du jeudi 28 avril est l’aboutissement d’une concertation de six mois. Le maire, Jean-Michel Busnel a chaleureusement remercié les 120 personnes qui ont participé aux 14 réunions citoyennes de travail autour des thèmes de l’urbanisme, du cadre de vie, du développement économique et du bien vivre ensemble. Remerciements aussi à la compagnie Alter Ego qui a animé ces réunions. Leurs techniques de médiation ont apporté un vrai plus : elles ont favorisé l’expression de tous, le respect mutuel, l’écoute et l’acceptation des différences entre citoyens et elles ont permis aux élus de prendre du recul. Méthodes constructives, globalement appréciées comme le montrait le bilan en fin de réunion.

Des méthodes de débat novatrices
La soirée a d’ailleurs commencé par un exercice montrant la différence d’interprétations possibles même pour une consigne simple comme « dessinez un cercle, une croix avec votre index droit et gauche ». Quid alors de la lecture d’un plan masse et de son interprétation ! Le ton a été donné et les personnes n’ayant pas participé aux autres réunions ont ainsi pu aisément rentrer dans le jeu. Après la présentation de l’esquisse, un temps était prévu pour des questions/réponses et des réactions sur lesquelles la salle était invitée à se positionner.

L’esquisse, résultat des concertations
L’adjoint à l’urbanisme M. Yvon Etesse a présenté l’esquisse : « Elle est le résultat et la synthèse issue de la concertation avec les citoyens et avec l’Architecte des Bâtiments de France (ABF). Il fallait concilier les souhaits et les contraintes des uns et des autres. L’ABF a son mot à dire car la commune possède un calvaire signé et daté de 1409, le plus ancien de son genre dans le département. L’ABF veille à la préservation du patrimoine architectural protégé et au caractère harmonieux entre ancien et nouveau bâti. »


Quelles sont les grandes lignes de cette dernière esquisse avant la phase réalisation ?

Surfaces
Sur les 20 000 m2 de cette ZAC (Zone d’Aménagement Concertée) entre la rue de Rennes, la rue du centre et la rue du Prieuré, seront construits quelques 148 logements de 10 000 m2 de surface habitable (SHON = Surface Hors Œuvre Nette). 1200 m2 seront dédiés aux commerces, 1000 m2 environ à la mairie (350 m2 au sol) et une halle de 100 m2 trouvera une place sur la place de convivialité au nord de l’église.

Hauteur limitée
Les nouveaux bâtiments ne pourront dépasser rez-de-chaussée, deux étages et combles (R + 2 + combles).

Le nouveau centre bourg sera moins dense et aura plus de surfaces vertes qu’actuellement.

Implantations
Les logements seront principalement au nord de la ZAC, les espaces publics (mairie, place) au sud. Les commerces des bâtiments à démolir seront relocalisés rue du centre, sur les places au nord de l’église et sur la place de la closerie (Poste).

Perspectives
Le clocher de l’église sera visible par toutes les voies d’accès à l’église. Des cheminements doux relieront la rue de Rennes à la nouvelle place et la rue du centre à la rue du Prieuré.


Les questions
Après les explications de M. Etesse, l’animateur a récolté par écrit et regroupé toutes les questions avant réponses. Voici les points essentiels abordés :

Nature et gabarit des rues
La rue du centre sera une voie partagée, elle n’aura pas de trottoir, la vitesse sera limitée à 20 km, voiture, vélos, poussettes et piétons y cohabiteront dans un respect mutuel.
La rue du Prieuré sera élargie en partie après l’église ; la plupart des citoyens l’imaginent en sens unique avec stationnements sur un côté.
Le sens de circulation n’est pas défini à l’heure actuelle.

Parkings et stationnements :
Le maire Jean-Michel Busnel précise : « Sous les logements neufs, il y aura au sous-sol 184 parkings non boxés, du stationnement réglementé sera organisé le long de la rue du centre et de la rue du Prieuré. Trois poches de terrain d’une surface de 2500 m2 appartenant à la commune à l’est et à l’ouest de la ZAC pourront devenir parkings. Même si le parking à l’ouest de l’actuelle mairie disparaît, celui au sud de l’église restera. On pourra ainsi arriver à 330 places de stationnement au centre, c’est bien plus qu’actuellement. »

La bibliothèque
La maison de la rue de Rennes qui l’accueillera dans un premier temps aura une extension. « Quand, dans le futur, une médiathèque sera construite ailleurs, ce local pourra servir de salle de réunions aux anciens ou autres associations », précise le maire.

Arrêts de bus dans le centre
« La ligne 52 suivra le même tracé qu’actuellement, c’est à dire qu’elle empruntera l’avenue de l’étang, la rue du Parc », a précisé l’adjoint délégué aux transports M. Michel Picard, « mais elle sera prolongée jusqu’au quartier de l’Ile-des-Bois en passant par la rue de Montfort réaménagée. Elle ne passera plus dans la rue du centre. Un arrêt desservant le centre pourra être aménagé rue du Parc. »

Mixité sociale, mixité de générations
Comme dans les autres zones d’habitations nouvelles et en application du PLH de Rennes Métropole, la mixité sociale sera assurée par la construction de logements sociaux en location (25 %) et en accès aidé à la propriété (25 %) à côté d’un secteur privé libre. « Par ailleurs nous envisageons une résidence pour seniors au centre bourg, qui pourra accueillir des personnes âgées seules ou en couple », souligne l’adjointe aux affaires sociales Mme Manei Delannoy, « ils seront ainsi au milieu des commerces et des services et à côté des familles avec enfants en bas âge. »

Phasage, début des travaux
Les travaux commenceront au sud de la ZAC avec la réhabilitation de l’immeuble à l’angle de la rue de Montfort et de la rue du Parc, la construction de la mairie et des bâtiments qui vont clore la place à l’est. Cela permettra de reloger les commerces se trouvant dans le bâtiment actuel sur la place.
« Si tout va bien, les travaux de démolition du foyer rural débuteront cette année. Mais cela dépend du permis de démolition accordée par l’ABF dans un délai qui peut varier entre trois semaines et quatre mois », explique Jean-Michel Busnel.

Financement, impôts locaux
L’adjoint aux finances, M. Yves Bressieux prend la parole à son tour :
« L’objectif du départ était que cette opération ne devait rien coûter à la commune (le prix de vente des logements finançant les équipements publics, mairie, rues, place). Très vite nous nous sommes rendu compte que cela n’était pas possible. Même en construisant des immeubles à trois étages + combles et en atteignant ainsi les 13 000 m2 de SHON, la commune devait participer pour 750 000 €. L’esquisse actuelle prévoit 3 000 m2 de SHON en moins, la participation de la commune augmentera d’autant, autour d’un million d’euros.
Cela aura inévitablement des répercussions sur le budget de la commune. Les impôts ne baisseront pas. Ensuite ce sera une question de l’étalement des constructions dans le temps. Et n’oublions pas, nous construisons pour les 30-50 ans à venir. Nous avons une responsabilité face aux générations à venir quant à la qualité du nouveau centre bourg. »

A la fin de la réunion, les animateurs d’Alter Ego ont voulu sonder l’opinion des personnes présentes sur :
• l’approbation de cette esquisse issue des concertations,
• l’efficacité et la satisfaction quant à la concertation menée,
• le souhait de participer à la suite des concertations.
Invités à se positionner spatialement, quelques-uns seulement se tenaient vers le milieu entre OUI et NON, ou OUI avec quelques réserves, la grande majorité des présents s’est trouvé dans le camp OUI.

Une adhésion à la démarche et au projet ainsi élaboré qui encourage l’équipe municipale à continuer dans cette voie de la concertation participative.

Monsieur le maire rappelle qu’il reste beaucoup à faire. Après les grandes lignes, il faudra réfléchir aux aménagements détaillés.

Pour clore la soirée la municipalité a offert le verre de l’amitié autour duquel de nombreux habitants ont continué à échanger, en groupe, très tard dans la nuit.


Ulrike Huet
Adjointe à la vie culturelle et à la communication

Avis de la Dreal sur la zac du centre-bourg au 15 janvier 2013